Dans un article publié en janvier 2022 dans la revue Medical Physics, une équipe française décrit la conception et l’évaluation initiale d’un fantôme pour contrôler la qualité d’image en tomosynthèse mammaire [1]. Elle a testé l’objet, baptisé Tomomam® sur un appareil de tomosynthèse de marque Hologic à l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) durant cinq mois. « Nous voulions montrer la faisabilité et l’intérêt de ce dispositif de contrôle qualité. Notre fantôme a été également test...

Carla FERRAND