Pathologies vasculaires du tube digestif

Un score pour évaluer la gravité des colites ischémiques

L’équipe du CHU de Montpellier a développé un score qui permet d’évaluer la sévérité des colites à partir de signes cliniques, biologiques et scanographiques. Une instabilité hémodynamique, une absence de rehaussement stratifié, une atteinte du grêle et un effacement de la paroi sont les caractéristiques les plus significatives.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 08/12/22 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 4min.

« L’épaississement de la paroi colique et la présence d’un rehaussement stratifié sont des signes de bon pronostic », rapporte Patrice Taourel. © J. H.

Une session des Journées francophones de radiologie 2022 s’est intéressée à l’imagerie des colites. Deuxième intervenant, Patrice Taourel, professeur et président de la commission médicale d’établissement du CHU de Montpellier, a présenté les critères qui permettent de distinguer les colites ischémiques modérées et sévères.

Une hypoxie d’origine occlusive ou non occlusive

Les colites ischémiques résultent d’une hypoxie qui peut être d’origine occlusive, quand un vaisseau se bouche, ou plus fréquemment, non occlusive, lorsqu’une hyperpression entraîne une ouverture des sphincters précapillaires, rappelle-t-il en introduction. « Parfois, cette ouverture est suffisante pour compenser l’ischémie, qui est alors considérée comme pas grave, voire asymptomatique. Lorsqu’elle est insuffisante, l’ischémie provoque des lésions muqueuses ou sous-muqueuses et entraîne une augmentation de la perméabilité capillaire pour permettre un apport en oxygène supplémentaire », décrit-il. Si cet apport est inef

Il vous reste 82% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Filias Q., Millet I., Guiu B. et coll., « Development and validation of a composite score to predict severe forms of ischemic colitis », European Radiology, septembre 2022, vol. 32, n° 9, p. 6388-6366. DOI : 10.1007/s00330-022-08726-2

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR