Pathologies utérines

L’imagerie médicale au cœur de la prise en charge des masses myométriales

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Alexandre Bellucci Le 30/05/23 à 15:00, mise à jour le 22/05/24 à 15:25 Lecture 16 min.

L’imagerie joue un rôle capital dans la prise en charge des myomes utérins, en permettant le diagnostic et la cartographie des lésions. © Alexandre Bellucci

Résumé

Le myome utérin est une tumeur bénigne, développée aux dépens du myomètre et très fréquente chez la femme en âge de procréer. L’imagerie joue un rôle capital pour la décision thérapeutique, en permettant le diagnostic et la cartographie des lésions. L’échographie sus-pubienne et endovaginale est l’examen de première intention. Le compte rendu doit inclure la mesure en 3 dimensions des myomes, leur localisation selon la classification FIGO et leur distance par rapport à la séreuse si nécessaire. L’IRM peut compléter l’échographie quand les myomes sont très volumineux, très nombreux ou atténuants. Elle permet de distinguer les myomes des sarcomes utérins, qui sont de très mauvais pronostic. Une étude publiée en 2020 a proposé un algorithme simple de caractérisation, qui se base sur une analyse conjointe des critères morphologiques et fonctionnels. Les masses indéterminées ou suspectes doivent faire l’objet de biopsies dans des services spécialisés.

Les myomes utérins : pathologies fréquentes, thérapeutiques nombreuses

Définition

Le myome utérin est une pathologie bénigne très fréquente chez la femme en âge de procréer, touchant jusqu’à ¾ des femmes de plus de 50 ans [1]. Il s’agit d’une tumeur bénigne développée aux dépens du myomètre. Sa présence est suspectée devant des ménorragies, une augmentation du périmètre abdominal ou une pesanteur pelvienne [2]. En fonction de sa localisation, il peut également être responsable de symptômes en rapport à la compression d'organes adjacents tels que la pollakiurie, les douleurs rectales à la défécation ou des troubles digestifs. Souvent, les myomes utérins sont découverts de manière fortuite lors d'un examen pelvien gynécologique, une échographie mais aussi en imagerie en coupes lors de la réalisation d’un scanner abdominopelvien ou d’une imagerie par résonance magnétique (IRM) explorant le pelvis. Leur nombre et leur taille sont très variables, pouvant atteindre plusieurs dizaines de ce

Il vous reste 95% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Alexandre Bellucci

Radiologue Hôpital européen Georges-Pompidou Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Déclaration des liens d'intérêts

Des liens d’intérêts ont été déclarés par le(s) auteur(s) de cet article.

Bibliographie

  1. Baird D. D., Dunson D. B., Hill M. C. et coll., « High cumulative incidence of uterine leiomyoma in black and white women : ultrasound evidence », American Journal of Obstetrics and Gynecology, janvier 2003, vol. 188, n° 1, p. 100–107. DOI : 10.1067/mob.2003.99.
  2. Parker W. H., « Etiology, symptomatology, and diagnosis of uterine myomas », Fertility and Sterility, avril 2007, vol. 87, n° 4, p. 725–736. DOI : 10.1016/j.fertnstert.2007.01.093.
  3. Donnez J. et Dolmans M. M., « Uterine fibroid management : from the present to the future », Human Reproduction Update, novembre 2016, vol. 22, n° 6, p. 665–686. DOI : 10.1093/humupd/dmw023.
  4. American College of Obstetricians and Gynecologists, « ACOG practice bulletin No 96 : Alternatives to hysterectomy in the management of leiomyomas », Obstetrics and gynecology, août 2008, vol. 112 (2 Pt 1), p. 387–400. DOI : 10.1097/AOG.0b013e318183fbab.
  5. Gupta J. K., Sinha A., Lumsden M. A. et coll., « Uterine artery embolization for symptomatic uterine fibroids », The Cochrane Database of Systematic Reviews, 2006, CD005073. DOI : 10.1002/14651858.CD005073.pub2.
  6. Kim H. S., Baik J.-H., Pham L. D. et coll., « MR-guided high-intensity focused ultrasound treatment for symptomatic uterine leiomyomata : long-term outcomes », Academic Radiology, août 2011, vol. 18, n° 8, p. 970–976. DOI : 10.1016/j.acra.2011.03.008.
  7. Tirumani S. H., Ojili V., Shanbhogue, A. K. P. et coll., « Current concepts in the imaging of uterine sarcoma », Abdominal Imaging, 2013, vol. 38, p. 397–411. DOI : 10.1007/s00261-012-9919-x.
  8. Andreotti R. F., & Fleischer, A. C., « Practical applications of 3D sonography in gynecologic imaging », Radiologic Clinics of North America, novembre 2014, vol. 52, n° 6, p. 1201–1213. DOI : 10.1016/j.rcl.2014.07.001.
  9. Munro M. G., Critchley H. O., Broder M. S., Fraser I. S., & FIGO Working Group on Menstrual Disorders (2011), « FIGO classification system (PALM-COEIN) for causes of abnormal uterine bleeding in nongravid women of reproductive age », International Journal of Gynecology and Obstetrics, février 2011, vol. 113, n° 1, p. 3–13. DOI : 10.1016/j.ijgo.2010.11.011.
  10. Seshadri S., El-Toukhy T., Douiri A. et coll., « Diagnostic accuracy of saline infusion sonography in the evaluation of uterine cavity abnormalities prior to assisted reproductive techniques : a systematic review and meta-analyses », Human Reproduction Update, mars-avril 2015, vol. 21, n° 2, p. 262–274. DOI : 10.1093/humupd/dmu057.
  11. Van den Bosch T., Coosemans A., Morina M., et coll., « Screening for uterine tumours », Best Practice & Research Clinical Obstetrics & Gynaecology, avril 2012, vol. 26, n° 2, p. 257–266. DOI : 10.1016/j.bpobgyn.2011.08.002.
  12. Ha H. K., Jee M. K., Lee H. J. et coll., « MR imaging analysis of heterogeneous leiomyomas of the uterus », Frontiers in Bioscience : A Journal and Virtual Library, avril 1997, vol. 2, n° 6, f4–f12. DOI : 10.2741/a236.
  13. Abdel Wahab C., Jannot A.-S., Bonaffini P. A. et coll., « Diagnostic algorithm to differentiate benign atypical leiomyomas from malignant uterine sarcomas with diffusion-weighted MRI », Radiology, septembre 2020, vol. 297, n° 2, p. 361–371. DOI : 10.1148/radiol.2020191658.
  14. Tong A., Kang S. K., Huang C. et coll., « MRI screening for uterine leiomyosarcoma », Journal of Magnetic Resonance Imaging, janvier 2019, vol. 49, n° 7, p. e282–e294. DOI : 10.1002/jmri.26630.
  15. Lin G., Yang L.-Y., Huang Y.-T. et coll., « Comparison of the diagnostic accuracy of contrast-enhanced MRI and diffusion-weighted MRI in the differentiation between uterine leiomyosarcoma / smooth muscle tumor with uncertain malignant potential and benign leiomyoma », Journal of Magnetic Resonance Imaging, septembre 2015, vol. 43, n° 2, p. 333–342. DOI : 10.1002/jmri.24998.
  16. Thomassin-Naggara I., Dechoux S., Bonneau C. et coll., « How to differentiate benign from malignant myometrial tumours using MR imaging », European Radiology, avril 2023, vol. 23, p. 2306–2314. DOI : 10.1007/s00330-013-2819-9.
  17. Namimoto T., Yamashita Y., Awai K. et coll., « Combined use of T2-weighted and diffusion-weighted 3-T MR imaging for differentiating uterine sarcomas from benign leiomyomas », European Radiology, 2009, vol. 19, p. 2756–2764. DOI : 10.1007/s00330-009-1471-x.
  18. Abdel Wahab C., Jannot A. S., Bonaffini P. A. et coll., « Diagnostic algorithm to differentiate benign atypical leiomyomas from malignant uterine sarcomas with diffusion-weighted MRI », Radiology, septembre 2020, vol. 297, n° 2, p. 361–371. DOI : 10.1148/radiol.2020191658.
  19. Lakhman Y., Veeraraghavan H., Chaim J., et coll., « Differentiation of uterine leiomyosarcoma from atypical leiomyoma : diagnostic accuracy of qualitative MR imaging features and feasibility of texture analysis », European radiology, 2017, vol. 27, n° 7, p. 2903–2915. DOI : 10.1007/s00330-016-4623-9
  20. Guntupalli S. R., Ramirez P. T., Anderson M. L. et coll., « Uterine smooth muscle tumor of uncertain malignant potential: A retrospective analysis », Gynecologic Oncology, juin 2009, vol. 113, n° 3, p. 324–326. DOI : 10.1016/j.ygyno.2009.02.020.
  21. Stukan M., Rutkowski P., Smadja J. et coll., « Ultrasound-guided trans-uterine cavity core needle biopsy of uterine myometrial tumors to differentiate sarcoma from a benign lesion-description of the method and review of the literature »Diagnostics, mai 2022, vol. 12, n° 6, 1348. DOI : 10.3390/diagnostics12061348

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR