Cancer du poumon

« Je suis persuadé que le dépistage peut sauver des vies »

Gilbert Ferretti est le responsable du pôle imagerie du CHU de Grenoble. Ce membre actif de la Société d’imagerie thoracique (SIT) est un fervent partisan du dépistage du cancer du poumon. Après la publication de l’étude NELSON en janvier 2020, il espère voir éclore des expérimentations locales en France.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 12/03/20 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:29 Lecture 8 min.

Impliqué au sein de la SIT, le radiologue grenoblois Gilbert Ferretti participe actuellement à l'élaboration d'un enseignement pour les radiologues qui voudront participer au dépistage. © C. F.

Docteur Imago / Vous intervenez chaque année aux Journées francophones de radiologie (JFR) sur le thème du dépistage du cancer du poumon. Ce sujet est au centre de vos préoccupations depuis longtemps…

Gilbert Ferretti / Tout à fait. J’interviens au nom de la Société d’imagerie thoracique (SIT) depuis un certain nombre d’années. En septembre 2018, la Société française de radiologie (SFR) m’a missionné pour réactualiser les connaissances sur le dépistage du cancer du poumon et discuter du sujet avec la Haute Autorité de santé (HAS). Avec la SIT, la Société de pneumologie de langue française (SPLF) et l’Intergroupe francophone de cancérologie thoracique (IFCT), nous formons un groupe de travail qui existe depuis l’époque de l’étude Dépiscan. Cet essai, démarré en 2002, n’avait pas pu aller jusqu’à la fin des inclusions.

D. I. / Pourquoi l’étude Dépiscan a-t-elle échoué il y a 18 ans ?

G. F. / Le recrutement s’appuyait uniquement sur des médecins généralistes « sentinelles » et excluait les p

Il vous reste 91% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR