Jean-François Meder

« L’heure est venue d’arrêter de réfléchir aux modes d’activité de façon exclusive »

Alors qu’il termine son deuxième mandat à la tête de la Société française de radiologie, Jean-François Meder fait le bilan avec Docteur Imago des évolutions de l’imagerie médicale et des défis qui attendent la spécialité. Dans cet entretien, il livre ses constats et ses convictions sur l’intelligence artificielle, l’enseignement, la téléradiologie, la médecine prédictive, le dépistage, la relation patient et l’avenir des congrès.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 27/09/22 à 7:00, mise à jour le 03/10/23 à 10:54 Lecture 9 min.

« Les JFR 2022 seront l’occasion d’un plus grand nombre de forums et d’échanges. L’objectif est de profiter des congrès pour avoir des points de rencontres, de discussions, de débats et de prises de position », souligne Jean-François Meder. © C. F.

Docteur Imago / Quelles thématiques médicales et organisationnelles vous semblent prédominantes aujourd’hui ?

Jean-François Meder / Je pense que la radiologie se doit d’être plus présente sur le versant de la médecine prédictive, en identifiant des biomarqueurs utiles pour détecter les patients à risque. En ce qui concerne les dépistages, les radiologues se sont bien organisés pour celui du cancer du sein. C’est probablement la raison pour laquelle des pays étrangers, par exemple le Kazakhstan, font appel à la SFR pour mettre en place ce dispositif de dépistage sur leur territoire.

D. I. / Quels sont, selon vous, les grands défis et évolutions qui attendent la radiologie en France et dans le monde ?

J.-F. M. / Avec les développements technologiques, on en vient à croire que la radiologie peut se faire à distance du patient. Or l’un des défis de l’imagerie sera de montrer qu’une radiologie de qualité se fait en lien avec les autres composantes du parcours de soin et à proximité du pa

Il vous reste 92% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR