Docteur Imago / Comment votre service s’est-il adapté à l’activité COVID ?

Olivier Lucidarme / Sur les trois scanners de radiologie générale, un était réservé aux patients COVID, à côté des urgences. Le scanner cardiaque a également fait du COVID pour les malades de réanimation. Nous avions donc un scanner et demi dédié au COVID. Côté ressources humaines, nous avons doublé l’équipe de garde.

D. I. / Aviez-vous des réserves de personnel ?

O. L. / Non, nous sommes en manque d’effectif...

Carla FERRAND