À l’Institut du cancer de Montpellier (ICM), Michèle Fourchon est une radiologue un peu à part. Elle utilise l’hypnose pour aider les patients anxieux à passer leurs examens d’imagerie avec plus de sérénité. Qu’elle ait choisi cette approche n’est pas étonnant, vu la place que tient le contact humain dans sa conception du métier. « Je suis devenue médecin pour m’occuper des autres », déclare-t-elle, dans un regard bienveillant.

La fibre de l’humain

Étudiante, Michèle Fourchon veut être...