Prévention

Le dépistage organisé du cancer du sein

Cet article présente les modalités et l’organisation du programme de dépistage national du cancer du sein, ainsi que les évolutions à venir.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 08/10/18 à 15:00, mise à jour hier à 14:10 Lecture 1min.

Tous les deux ans, la structure de gestion invite les femmes êgées de 50 à 74 ans à se rendre chez un radiologue agréé. © Carla Ferrand

Le programme de dépistage organisé du cancer du sein cible les femmes âgées de 50 à 74 ans, sans symptôme apparent ni risque particulier. Tous les deux ans, la structure de gestion de leur région les invite par courrier à se rendre chez un radiologue agréé, dont elle fournit une liste. Autrefois présentes dans chaque département, les structures de gestion doivent désormais être regroupées au niveau régional.   

Le déroulement de l’examen

L’examen consiste en une mammographie quatre vues, soit deux clichés par sein, face et oblique et un examen clinique. Si le radiologue détecte une anomalie, il dresse un premier bilan diagnostique pour raccourcir le délai en cas de prise en charge.

Si le radiologue ne détecte aucune anomalie, les images sont envoyées pour une deuxième lecture dans un centre agréé.

95 % de mammographes numériques

Le programme de dépistage organisé est soumis à une obligation d’assurance qualité. Le matériel de mammographie fait l’objet d’un contrôle strict. Selon les chiffre

Il vous reste 57% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

23 Fév

7:30

Des chercheurs du CHU de Bordeaux (33) ont évalué l’efficacité clinique à long terme et l'innocuité de la cryoablation percutanée de l’endométriose de la paroi abdominale. Ils concluent que cette opération est sûre et efficace pour contrôler la douleur à long terme.
22 Fév

16:39

Les résultats préliminaires d’une recherche documentaire rassemblant 24 articles ont démontré un large potentiel de l’intelligence artificielle dans les approches guidées par TEP-TEMP pour les patients traités par immunothérapie.

13:30

Un questionnaire postopératoire incluant 329 patients soupçonnés de coronaropathie a révélé une préférence des patients pour l’angiographie coronarienne au scanner par rapport à l’angiographie coronarienne invasive (étude).

7:30

500 millions d’euros d’« aide exceptionnelle » du gouvernement seront versés aux établissements publics et privés afin de soutenir les hôpitaux en difficultés, annonce Le monde.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR