COVID-19

Les recommandations pour la reprise du dépistage du cancer du sein après le confinement

Dans un document disponible en ligne, un collège de sociétés savantes et organisations professionnelles détaille ses préconisations d’hygiène et de sélection des patientes pour la reprise du dépistage organisé en sénologie à l’issue du confinement.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 12/05/20 à 15:00, mise à jour hier à 15:07 Lecture 3 min.

Les rédacteurs du document recommandent aux médecins de personnaliser la prise en charge, en fonction des situations cliniques ou anamnestiques des patientes (photo d'illustration). © C. F.

Le confinement a mis un coup d’arrêt au programme de dépistage du cancer du sein. Les structures de coordination ont cessé d’envoyer des invitations aux femmes éligibles et stoppé leurs activités de seconde lecture. Dans la revue Bulletin du cancer, un collège de Sociétés savantes et d’organisations professionnelles 1 propose « des préconisations pratiques et une hiérarchisation » pour la reprise des activités de diagnostic et de dépistage en sénologie en France [1].

Personnaliser la prise en charge

Il invite en premier lieu les médecins à personnaliser la prise en charge, en fonction des situations cliniques ou anamnestiques. Chez la plupart des femmes éligibles au dépistage, un décalage de 2 ou 3 mois des mammographies et éventuelles échographies associées, « ne devrait donc pas majorer de façon importante le taux de cancer de stade avancé (stade 2 et plus) ni le taux de cancers d’intervalle », assurent les auteurs du document. L’impact d’un retard de dépistage peut en revanche être be

Il vous reste 80% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Notes

1. Société française de sénologie et pathologie mammaire, Société française de radiologie, Société française d’imagerie de la femme, Collège des enseignants de radiologie de France, Forcomed, recommandations pour la pratique clinique de Nice-Saint-Paul-de-Vence.

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Ceugnart L., Delaloge S., Balleyguier C. et coll., « Dépistage et diagnostic du cancer du sein à la fin de période de confinement COVID-19, aspects pratiques et hiérarchisation des priorités », Bulletin du cancer, 7 mai 2020, prépublication en ligne. DOI : https://doi.org/10.1016/j.bulcan.2020.04.006.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR