Pertinence des examens d'imagerie médicale

« Les cas de responsabilité engageant les radiologues sont minimes »

Lors de la journée dédiée à la pertinence organisée par Docteur Imago, Céline Roquelle-Meyer, avocat au cabinet Vatier, à Paris, est revenue sur l'engagement de la responsabilité des radiologues en justice.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 18/04/19 à 7:00, mise à jour aujourd'hui à 15:04 Lecture 2 min.

Céline Roquelle Meyer : « Les procédures pénales représentent 1 % des cas environ. Elles sont plus rares car une faute, pour revêtir un caractère pénal, doit être liée à une négligence, une imprudence ou un cas de non-assistance à personne en péril. » © Carla Ferrand

« Ma présentation va traiter du risque de poursuites judiciaires qu'encourent les médecins radiologues mais j'espère que mes propos vous rassureront », débute Céline Roquelle-Meyer. Cette avocate spécialisée en droit de la santé intervenait le 5 avril 2019 lors du premier rendez-vous de Docteur Imago sur la responsabilité du radiologue dans la pertinence des examens. Elle ajoute d'emblée que d'après les chiffres d'une étude menée en 2017 par un cabinet d'assurance (MACSF), les affaires de justice engageant la responsabilité d’un radiologue sont assez rares, par rapport à d'autres spécialités : « D’après cette étude, sur 3 071 radiologues interrogés, 3,72 % ont été concernés par une procédure judiciaire, tous types confondus », précise-t-elle.

Trio nécessaire

Une fois ce préalable posé, Céline Roquelle-Meyer est revenu sur la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, qui a permis l'harmonisation entre les secteurs publics et privés en matière

Il vous reste 72% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Sihem Boultif

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

22 Juil

16:30

Le signe de Halo observé en élastographie shear wave est un signe potentiellement utile pour le diagnostic de la cytostéatonécrose, rencontré dans la majorité des cas cliniques suspects, conclut une étude menée sur 19 patients.

13:39

Un modèle radiomique basé sur des images pondérées en diffusion (DWI) à super résolution générées grâce à l'apprentissage par transfert à partir d'une séquence DWI haute résolution conventionnelle a démontré une efficacité et une faisabilité favorables pour prédire le pronostic d'une ablation de fibrome utérin par ultrasons focalisés. Étude.

7:30

Une IA développée pour la recherche a pu identifier parmi 14 057 radiographies thoraciques 20 % d'examens sans anomalie significative, permettant de réduire la charge de travail des radiologues, indique une étude parue dans Academic Radiology.
19 Juil

16:30

Une étude publiée dans JAMA Network a démontré que le risque de cancer de l’ovaire était accru chez les femmes atteintes d’endométriose. Ces patientes peuvent donc constituer une population importante pour les études ciblées de dépistage et de prévention du cancer.

13:30

La réduction du volume du produit de contraste iodé injecté par voie intraveineuse au scanner cérébral à 60 ml au lieu du standard de 80 ml s'est traduite par une réduction significative de la qualité d’image et de la précision diagnostique, dans le cadre d'une étude parue dans European journal of radiology.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR