Sécurité informatique

Les étapes de reconstruction après une cyberattaque

Avec leurs stocks de données, les établissements de santé sont des cibles de choix pour les cyberattaques. Si de tels événements bouleversent voire stoppent toujours l’activité, la préparation et l’organisation de la réaction peuvent faciliter et accélérer la reprise des opérations.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 06/03/24 à 7:00, mise à jour le 06/03/24 à 7:23 Lecture 5min.
En 2020, l’un des hôpitaux du réseau Cleveland Clinic, en Ohio, a été victime d’une attaque au rançongiciel. Cette forme de piratage informatique consiste à bloquer l’accès à des données ou au système jusqu’au paiement d’une rançon. Lors d’une session de congrès 2023 de la Société nord-américaine de radiologie, Po-Hao Chen, responsable de l’informatique au sein du groupe, est revenu sur cette expérience et ses enseignements, qu’il a présentés en 2021 dans la revue Journal of Digital Imaging

Po-Hao Chen et ses confrères du réseau Cleveland Clinic ont identifié quatre phases dans le processus de réaction et de rétablissement consécutif à une cyberattaque. Capture d'écran RSN 2023

En 2020, l’un des hôpitaux du réseau Cleveland Clinic, en Ohio, a été victime d’une attaque au rançongiciel. Cette forme de piratage informatique consiste à bloquer l’accès à des données ou au système jusqu’au paiement d’une rançon. Lors d’une session de congrès 2023 de la Société nord-américaine de radiologie, Po-Hao Chen, responsable de l’informatique au sein du groupe, est revenu sur cette expérience et ses enseignements, qu’il a présentés en 2021 dans la revue Journal of Digital Imaging [1].

Phase 1 : comprendre et protéger

Dans cet article, il identifie quatre phases dans le processus de réaction et de rétablissement consécutif à une cyberattaque. La première est celle des premières heures après l’attaque. « Les priorités sont alors de comprendre ce qui se passe et de protéger les patients », explique Po-Hao Chen. « Parfois, comme dans notre cas, des mesures de défenses se déclenchent et l’établissement est séparé du réseau hospitalier et d’internet. Une cyberattaque peut aussi

Il vous reste 86% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Po-Hao Chen, Robert Bodak, Namita S. Gandhi, « Ransomware Recovery and Imaging Operations: Lessons Learned and Planning Considerations », Journal of Digital Imaging, juin 2021, vol. 34, n° 3. DOI : 10.1007/s10278-021-00466-x.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR