Manager les nouvelles générations (1/2)

Accompagner les nouveaux soignants : l’évolution du rapport au travail et les facteurs de mal-être

À l’hôpital comme en libéral, le radiologue manager travaille aujourd’hui avec des soignants des générations Y et Z, dont les attentes diffèrent de celles de leurs aînés. Dans cet article en deux parties, Michel Schmitt, radiologue à Colmar, analyse le comportement et les aspirations de ces nouveaux professionnels et les leviers qui doivent permettre d’engager avec eux une relation profitable pour tous, dans un contexte démographique, économique et médical contraint. La première partie s’intéresse à l’évolution du rapport au travail et à ses causes, ainsi qu’aux facteurs déclencheurs de mal-être chez les nouvelles générations.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 16/12/22 à 16:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 14 min.

Une césure intergénérationnelle apparaît, qu’il nous faut analyser et comprendre si nous voulons pouvoir proposer une organisation permettant à tous de profiter de la qualité de vie indispensable à la réalisation du bon travail. À défaut, nos structures et en particulier nos hôpitaux, verront fuir leurs personnels (photo d'illustration). © Carla Ferrand

« Votre travail est aujourd'hui parfois malmené par des injonctions contradictoires, des réformes vécues comme permanentes…
Et même si la satisfaction de soigner et de sauver est toujours présente au quotidien chez les soignants, le mal-être s’est désormais installé profondément. Évolution des conditions d’exercice, relations au malade souvent empêchées, sentiment de n’avoir pas le temps de faire l’essentiel, manque de perspectives d’évolution en particulier à l’hôpital public. Tout cela sont des réalités… Tout comme la tension des conditions d'exercice des professionnels de santé dont beaucoup ont le sentiment de perdre le sens même de leur métier, de leur vocation en raison des contraintes administratives et financières qu'ils subissent.
Et aussi parce que les nouvelles générations de médecins aspirent à des pratiques différentes pour mieux concilier vie personnelle et professionnelle, ce qui peut conduire à créer des tensions d'offres sur les territoires… »
[1].

Un nouveau rapport au

Il vous reste 95% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Notes

1. « La principale attente des jeunes vis-à-vis du travail est une bonne rémunération. Ils sont 43 % à le considérer. Ils sont 21 % à avoir comme principale attente de trouver un travail utile » [4].

Auteurs

Michel Schmitt

Médecin radiologue Colmar (68)

Bibliographie

  1. Emmanuel Macron, Discours sur la transformation du système de santé. Prendre soin de chacun, 18 septembre 2018.
  2. Florian Diekmann, « Umfrage unter 16 bis 29 Jährigen – Back to Biedermeier », Spiegel, 7 février 2022. https://www.spiegel.de/wirtschaft/soziales/junge-generation-worauf-16-bis-29-jaehrige-wert-legen-umfrage-a-15bfa7ed-edea-4744-bc0e-e6bec02d5d5e. Consulté le 15 décembre 2022.
  3. Workmonitor Study 2011, Randstad.
  4. « Gestion du temps au travail : les attentes des générations Y et Z », Baromètre RH by Kelio, 10 janv. 2022. https://www.barometrerh.com/blog-rh/gestion-du-temps-au-travail-les-attentes-des-generations-y-et-z/. Consulté le 15 décembre 2022.
  5. Truchot D., « Risques psychosociaux et burnout. Leur influence sur la prise en soin », In Bientraitance et qualité de vie. Tome 1 (Schmitt M. Edit), Paris, Elsevier-Masson, 2013, p. 295-311.
  6. Roxane Curtet, « Comment les soignants envisagent l’évolution de leur métier dans les dix ans à venir », Infirmiers.com, 4 novembre 2019, https://www.infirmiers.com/profession-ide/comment-les-soignants-envisagent-levolution-de-leur-metier-dans-les-dix-ans-venir. Consulté le 15 décembre 2022.
  7. Bressand M., Chriqui-Reinecke M., Schmitt M., Promouvoir la bientraitance dans les établissements de santé. Rapport de la mission ministérielle, La Documentation Française, 2011, 53 p.
  8. Schmitt M. (dir.), Bientraitance et qualité de vie. Prévenir les maltraitances pour des soins et une relation d’aide humanistes. Tome 1 (Schmitt M. Edit), Paris, Elsevier-Masson, 2013, 317 p.
  9. Schmitt M. (dir.), Bientraitance et qualité de vie. Outils et retours d’expériences. Tome 2 (Schmitt M. Edit), Paris, Elsevier-Masson, 2015, 293 p.

Discussion

Commenter cet article
  1. Morgane CousinTrès bel article, riche avec une analyse croisée très intéressante. Merci
    Il y a 2 ans

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

22 Juil

16:30

Le signe de Halo observé en élastographie shear wave est un signe potentiellement utile pour le diagnostic de la cytostéatonécrose, rencontré dans la majorité des cas cliniques suspects, conclut une étude menée sur 19 patients.

13:39

Un modèle radiomique basé sur des images pondérées en diffusion (DWI) à super résolution générées grâce à l'apprentissage par transfert à partir d'une séquence DWI haute résolution conventionnelle a démontré une efficacité et une faisabilité favorables pour prédire le pronostic d'une ablation de fibrome utérin par ultrasons focalisés. Étude.

7:30

Une IA développée pour la recherche a pu identifier parmi 14 057 radiographies thoraciques 20 % d'examens sans anomalie significative, permettant de réduire la charge de travail des radiologues, indique une étude parue dans Academic Radiology.
19 Juil

16:30

Une étude publiée dans JAMA Network a démontré que le risque de cancer de l’ovaire était accru chez les femmes atteintes d’endométriose. Ces patientes peuvent donc constituer une population importante pour les études ciblées de dépistage et de prévention du cancer.

13:30

La réduction du volume du produit de contraste iodé injecté par voie intraveineuse au scanner cérébral à 60 ml au lieu du standard de 80 ml s'est traduite par une réduction significative de la qualité d’image et de la précision diagnostique, dans le cadre d'une étude parue dans European journal of radiology.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR