Formation continue

Installer une culture de l’apprentissage par les pairs pour améliorer les pratiques

Lors d’une session du RSNA 2020, la radiologue Jennifer C. Brode a plaidé pour l’instauration dans les centres de radiologie d’une « juste culture » qui favorise l’amélioration du travail individuel et collectif, en particulier grâce à des dispositifs d’apprentissage par les pairs.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 22/04/21 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 4min.

Selon Jennifer C. Brode, un bon système d’évaluation des erreurs doit servir à l’enseignement individuel et collectif et contribuer à améliorer le système, avec un minimum de conséquences sociales, émotionnelles et professionnelles. Il doit, de plus avoir un « bon rendement », au regard du peu de temps dont disposent les radiologues (photo d'illustration). D. R.

Pour Jennifer C. Brode, radiologue et vice-chair qualité et sécurité au sein du service de radiologie du Lahey Hospital and Medical Center à Burlington, Massachusetts, les systèmes d’évaluation des erreurs par les pairs (peer review) en vigueur dans la plupart des centres étasuniens ne favorisent pas l’amélioration des pratiques. « Les médecins sont issus d’une culture de compétition, de forte hiérarchie et d’enseignement basé sur le jugement et l’humiliation publique. Les pratiques de feedback personnel, les comités d’évaluation par les pairs et le dispositif de score d’évaluation par les pairs (scored peer review), perpétuent cette culture », a-t-elle expliqué lors d’une session du congrès de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA), le 3 décembre 2020.

Une culture de la honte

Conséquence : les médecins se méfient les uns des autres. L’auteur d’une erreur ressent de la honte et de l’inquiétude pour sa carrière et sa vie personnelle. Pour ne pas faire de tort à leurs confrères, d

Il vous reste 82% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR