RSNA 2023

Les leviers pour recruter et garder les jeunes radiologues dans les carrières universitaires

Le 30 novembre dernier, une session du RSNA 2023 mettait en lumière les principaux défis auxquels sont confrontées les carrières académiques. Le radiologue Mitchell Schnall a prodigué ses conseils pour construire un environnement propice au recrutement et à la fidélisation des médecins dans ces carrières.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 25/01/24 à 15:00 Lecture 2 min.

Selon Mitchell Schnall, la solution pour offrir un environnement propice au recrutement et à la fidélisation dans les carrières académiques consiste à trouver le bon équilibre entre rétribution, productivité et dégagement de temps. © Capture d'écran | RSNA 2023

Comment attirer et garder les radiologues dans les carrières académiques ? Cette question était la thématique centrale d’une session du RSNA 2023 intitulée « Reimagining Academics ». À cette occasion, Mitchell Schnall, professeur de radiologie à la faculté de médecine de l’université de Pennsylvanie (États-Unis) a évoqué les défis de recrutement dans le monde universitaire et proposé des stratégies pour y remédier.

Tensions sur le temps et les budgets

Selon Mitchell Schnall, la solution pour offrir un environnement propice au recrutement et à la fidélisation dans les carrières académiques consiste à trouver le bon équilibre entre rétribution, productivité et dégagement de temps. Actuellement, les challenges de la radiologie universitaire concernent notamment les aspects financiers et la gestion du temps : « L’argent se tarit, les budgets se resserrent. À côté de ça il faut essayer de réserver du temps pour l’université et de gérer la tension entre les besoins cliniques, les volumes q

Il vous reste 75% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR