Démographie médicale

Quels remèdes pour soulager le manque de radiologues ?

Lors d'une session du RSNA 2022, Howard Fleishon, président du Collège américain de radiologie, a présenté un répertoire de solutions qui permettrait de soulager les structures face au manque de médecins. Parmi celles-ci : le rôle croissant des assistants de radiologie, définis comme des MERM en pratique avancée.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 06/03/23 à 16:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 5 min.

« Quand on sait qu’il y a 1 400 postes de radiologues à pourvoir chaque année, on voit qu’il y a déjà un delta et que les internes diplômés ne suffisent pas à combler la demande », regrette Howard Fleishon. © C. F.

Comment atténuer les effets de la pénurie de personnel en radiologie ? Cette question était au cœur d’une session du RSNA 2022. Comme l’a rappelé Howard Fleishon, président du Collège américain de radiologie (ACR) et professeur de radiologie à l’université Emory à Atlanta (Géorgie), les tensions démographiques ne touchent pas que les radiologues : « Il y a une pénurie globale de médecins aux États-Unis, observe-t-il. Selon des données publiées en 2021 par l'AAMC (Association of American Medical Colleges), les États-Unis pourraient connaître une pénurie estimée entre 37 800 et 124 000 médecins d'ici 2034. »

La population et les radiologues vieillissent

Plusieurs facteurs expliquent cette différence entre l’offre et la demande de médecins. D’une part, la population vieillit, et les personnes âgées sollicitent davantage les services médicaux. D’autre part, une grande portion des médecins approche de l’âge de la retraite et les projections de l'offre sont sensibles aux décisions des médecins

Il vous reste 86% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR