Aide-soignant 2.0

ChatGPT hautement performant dans différents domaines en radiologie, selon une revue systématique

Une revue systématique parue le 27 avril 2024 dans Diagnostic and Interventional Imaging indique que, sur 44 publications primaires évaluant la performance de ChatGPT en radiologie, plus de 80 % concluent à sa haute performance. Toutefois, il est encore trop tôt pour délimiter tous ses domaines de compétences et sa précision en imagerie médicale, pointent les auteurs.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 06/06/24 à 15:00 Lecture 2 min.

Onze études ont comparé les deux dernières versions de ChatGPT (les versions 3.5 et 4). Dans dix d'entre elles, ChatGPT-4 était plus performant que ChatGPT-3.5, indiquant des améliorations notables du logiciel (image d'illustration). D. R.

Les performances de l'intelligence artificielle (IA) générative ChatGPT font miroiter en radiologie une optimisation dans le domaine de l'écriture ou de la vulgarisation en langage courant des comptes rendus, un meilleur soutien automatisé à la décision clinique ou encore une formation plus personnalisée des internes. Les publications se sont multipliées ces deux dernières années.

44 publications incluses

Pour faire le point sur toutes ces recherches, une équipe internationale de chercheurs en radiologie a réalisé une revue systématique publiée fin avril dans Diagnostic and Interventional Imaging, la revue du Collège des enseignants en radiologie de France (CERF) et de la Société française de radiologie (SFR) [1]. Les auteurs ont retenu 44 publications sur 861 articles publiés jusqu’au 1er janvier 2024 et identifiés sur les bases de données de la littérature scientifique PubMed, Web of Science, Embase, et Google Scholar.

Un outil majoritairement hautement performant

Sur ces 44 étud

Il vous reste 68% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Keshavarz P., Bagherieh S., Nabipoorashrafi S. A. et al, « ChatGPT in radiology: A systematic review of performance, pitfalls, and future perspectives », Diagnostic and Interventional Imaging, 27 avril 2024. DOI : 10.1016/j.diii.2024.04.003.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR