Prostate

Combiner PI-RADS et mesure de la densité de PSA est plus efficace pour éviter les biopsies inutiles

Au sein d’une cohorte de patients ayant passé une IRM pour suspicion de cancer de la prostate, une stratégie de décision combinant classification PI-RADS et mesure de la densité de PSA a montré de meilleures performances que l’utilisation de méthodes de modélisation des risques basées sur l’IRM pour réduire le nombre de biopsies non nécessaires.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 04/06/21 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:22 Lecture 4 min.

Une prise de décision sur la base de la combinaison PI-RADS 3 et PSAd inférieure à 0,1 ng/mL par millimètre a conduit à éviter une biopsie inutile chez 30 % des hommes classés en catégorie PI-RADS 3, écrivent les auteurs de l’étude (photo d'illustration). D. R.

Dans le cadre d’une étude présentée dans Radiology [1], une stratégie consistant à conditionner les biopsies de la prostate à une classification PI-RADS de catégorie 3 et à une densité de PSA inférieure à 0,1 ng/mL par millimètre chez des patients avec suspicion de cancer de la prostate aurait permis d’éviter davantage de biopsies non nécessaires que l’utilisation d’un outil de modélisation des risques basé sur l’IRM, sans rater de cancer cliniquement significatif.

Les faux positifs de l’IRM multiparamétrique

« De nombreuses guidelines recommandent la réalisation d’une IRM multiparamétrique avant la biopsie chez tous les hommes avec une suspicion clinique de cancer de la prostate cliniquement significatif », rappellent Dominik Deniffel et ses confrères de l’université technique de Munich, en Allemagne, et de plusieurs établissements hospitaliers et universitaires de Toronto, au Canada. Dans le cadre d’un parcours de soins binaire PI-RADS par imagerie – biopsie ciblée, les hommes classés

Il vous reste 83% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Deniffel D., Healy G. M., Dong X. et coll., « Avoiding unnecessary biopsy: MRI-based risk models versus a PI-RADS ans PSA density strategy for clinically significant prostate cancer », Radiology, 25 mai 2021. Publication en ligne. DOI : https://doi.org/10.1148/radiol.2021204112.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR