Cancer du sein

Des diagnostics plus précoces chez les participantes au dépistage organisé

Dans 9 départements français, les cancers du sein diagnostiqués au sein d’une cohorte de 4 342 femmes entre 2009 et 2015 l’ont été au stade précoce dans 81 % des cas chez les participantes au dépistage organisé contre 61 % chez les autres, selon une étude présentée aux JFR 2022.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 08/10/22 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 3min.

L’étude démontre également qu'une proportion plus élevée de cancers du sein sont diagnostiqués à un stade avancé chez les femmes résidant dans les zones les plus défavorisées. © S. D.

Lors d'une conférence aux JFR 2022, Florence Molinie, directrice du registre des cancers de Loire-Atlantique et de Vendée, a présenté ce vendredi 7 octobre une étude sur les effets du dépistage organisé des cancers du sein en France. Un travail mené conjointement par les centres de coordination du dépistage et les registres du cancer.

Une évaluation complexe de la mortalité

« Le dépistage du cancer du sein, généralisé à l’ensemble du territoire français en 2004, a pour objectif principal de réduire la mortalité par cancer du sein mais également d’améliorer la qualité de vie par des traitements moins agressifs et de réduire les inégalités sociales grâce à la gratuité de la mammographie de dépistage », rappelle Florence Molinie. Pourtant, l’effet du dépistage organisé sur la mortalité s’avère difficile à évaluer, constate-t-elle. « L’évaluation du dépistage sur la mortalité est assez complexe pour de nombreuses raisons et on utilise souvent un indicateur intermédiaire qui est la précocité

Il vous reste 78% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

23 Fév

7:30

Des chercheurs du CHU de Bordeaux (33) ont évalué l’efficacité clinique à long terme et l'innocuité de la cryoablation percutanée de l’endométriose de la paroi abdominale. Ils concluent que cette opération est sûre et efficace pour contrôler la douleur à long terme.
22 Fév

16:39

Les résultats préliminaires d’une recherche documentaire rassemblant 24 articles ont démontré un large potentiel de l’intelligence artificielle dans les approches guidées par TEP-TEMP pour les patients traités par immunothérapie.

13:30

Un questionnaire postopératoire incluant 329 patients soupçonnés de coronaropathie a révélé une préférence des patients pour l’angiographie coronarienne au scanner par rapport à l’angiographie coronarienne invasive (étude).

7:30

500 millions d’euros d’« aide exceptionnelle » du gouvernement seront versés aux établissements publics et privés afin de soutenir les hôpitaux en difficultés, annonce Le monde.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR