Santé publique

La tomosynthèse a amélioré le dépistage du cancer du sein aux États-Unis

La tomosynthèse a montré des performances supérieures à la mammographie dans presque tous les domaines au sein d’une cohorte de 2 301 766 examens de dépistages du cancer du sein réalisés aux États-Unis entre 2011 et 2018. Elle a également permis d’améliorer les performances moyennes des radiologues.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 24/04/23 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 4 min.

Comparées aux examens de dépistage par mammographie réalisés sur la même période et aux études antérieures, « toutes les mesures de performances ont été supérieures pour la tomosynthèse, à l’exception de la sensibilité et du taux de faux négatifs, qui étaient équivalents », constate le rapport (photo d'illustration). © Carla Ferrand

Aux États-Unis, la tomosynthèse numérique est aujourd’hui la principale modalité utilisée pour le dépistage du cancer du sein. 84 % des centres de dépistage du pays en seraient équipés, d’après les statistiques de la Food and Drug Administration. Selon un rapport publié en avril du Consortium de surveillance du cancer du sein (Breast Cancer Surveillance Consortium - BCSC), cette technologie a permis d’améliorer les résultats du dépistage et les performances des radiologues qui interprètent les examens [1].

896 101 femmes entre 2011 et 2018

Les auteurs de cette étude ont analysé les dossiers versés dans 5 registres du BCSC entre 2011 – année de l’autorisation de la tomosynthèse pour le dépistage – et 2018. Ils ont ainsi rassemblé les résultats de 896 101 femmes qui avaient passé 2 301 766 examens de dépistage, dont 458 178 par tomosynthèse et 1 843 591 par mammographie numérique. Pour chaque modalité, ils ont mesuré les taux moyens d’interprétations anormales (taux de rappel) et de détect

Il vous reste 85% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Lee C. I., Abraham L., Miglioretti D. L. et coll., « National performance benchmarks for screening digital breast tomosynthesis: update from the breast cancer surveillance consortium », Radiology, epub 11 avril 2023. DOI : 10.1148/radiol.222499
  2. Kerlikowske K., Su Y. R., Sprague B. L., et coll., « Association of screening with digital breast tomosynthesis vs digital mammography with risk of interval invasive and advanced breast cancer », JAMA, 2022, vol. 327, n° 22, p. 2220–2230. DOI : 10.1001/jama.2022.7672

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR