Recherche

L’angiographie pulmonaire en triple-low, exemple de collaboration entre manips et radiologues

Alfredo Cantarinha, manipulateur radio et Carole Bassil, interne en radiologie à l’hôpital Kremlin-Bicêtre ont présenté aux JFR, une étude sur l'angiographie pulmonaire par scanner avec la technique du « triple-low », mettant ainsi en lumière la collaboration entre manipulateurs et radiologues.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 06/12/22 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 1 min.

Réalisée à partir du travail d’un manipulateur, encadré et soutenu par un radiologue, cette étude met en lumière l’efficacité d'un partenariat entre les radiologues et les manipulateurs, souligne Alfredo Cantarinha. © S. D.

Aux Journées francophones de radiologie 2022, Alfredo Cantarinha, manipulateur radio, a présenté en collaboration avec Carole Bassil, interne en radiologie, une étude sur l’angiographie pulmonaire conduite à l’hôpital Bicêtre – Assistance publique - Hôpitaux de Paris (94).

Angioscanner des artères pulmonaires en respiration libre

L’objectif de cette recherche était d’ « évaluer la performance d’un protocole de respiration libre « triple-low » pour l’angiographie pulmonaire par scanner sur des patients atteints de dyspnée et présentant une suspicion d’embolie pulmonaire », indiquent ses auteurs dans la revue Clinical Radiology [1]. « Nous avons voulu démontrer qu’il était possible de faire une acquisition pour l’angioscanner des artères pulmonaires en respiration libre, de réduire la dose d’exposition, le volume d’iode injecté et le temps d’acquisition », détaille Alfredo Cantarinha.

« Low time, low dose, low contrast »

Alors que le scanner thoracique sans amélioration du contraste a, dans

Il vous reste 60% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Bibliographie

  1. Cantarinha A., Bassil C., Savignac A. et coll., « « Triple low » free-breathing CTPA protocol for patients with dyspnoea », Clinical Radiology, août 2022, vol. 77, n° 8. DOI : 10.1016/j.crad.2022.05.007

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juin

16:01

Une équipe de radiologues américains a développé un nouveau système de biopsie guidé par imagerie mammaire moléculaire au technétium 99m. Selon une étude parue dans Radiology: Imaging Cancer et menée sur 17 patientes, la procédure durait en moyenne 55 minutes, était bien tolérée et efficace.

13:31

La prévalence des sujets étasuniens éligibles au dépistage organisé du cancer du poumon et à jour de ce dépistage était de 18 % en 2022, avec une prévalence variant fortement entre États américains (de 10 % à 31 %), selon une étude parue dans JAMA Internal Medicine.
11 Juin

16:30

La Société européenne d'imagerie urogénitale (ESUR) publie ses recommandations sur la caractérisation et la stadification des masses annexielles à l'IRM et au scanner.

14:00

L'Hôpital ZNA Cadix à Anvers (Belgique) a suspendu son équipe de radiologues suite à l'identification de 24 « erreurs et inexactitudes graves » dans un groupe de 1 300 examens. Des radiologues d'autres centres ont pris le relais dans l'établissement (communiqué).
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR