Nouvelles technologies

Le scanner à comptage photonique livre ses premiers résultats

À l'occasion des JFR 2022, Philippe Douek et Martine Rémy-Jardin ont livré le 9 octobre leurs premiers retours sur l'utilisation du scanner à comptage photonique en pratique clinique. La nouvelle technologie permet, en vasculaire comme en pulmonaire, d'approcher l'ultra-basse dose, ou encore d'exploiter de nouveaux éléments cliniques auparavant indiscernables.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 20/10/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 6 min.

« Sur les images D et H, en scanner standard, on voyait chez ce patient un remodelage positif coronaire sans trop comprendre ce qui se passait et sans pouvoir déterminer s'il y avait ulcération, relate Philippe Douek. Grâce au scanner à comptage photonique, sur les images C et G on distingue une plaque d'athérome hypodense à risque, ainsi qu'un petit nodule calcique. » © Diapositive Philippe Douek, JFR 2022

Lors de la session « La révolution du scanner à comptage photonique : principe et applications cliniques », le dimanche 9 octobre aux JFR 2022, Philippe Douek, radiologue aux Hospices civils de Lyon (69), a présenté avec enthousiasme ses premiers résultats d'utilisation du scanner à comptage photonique chez l'homme en imagerie cardiovasculaire. « Le SPCCT [Spectral photon counting computed tomography, NDLR] va changer le paradigme en cardiologie », assène-t-il. À l'appui de ses dires, plusieurs résultats de son équipe aux HCL, qui utilise depuis 2019 sur l'homme le premier prototype clinique de scanner spectral à comptage photonique à large champ du constructeur Philips.

Une meilleure caractérisation des plaques d'athérome

« Le SPCCT permet une meilleure caractérisation des plaques d'athérome carotidiennes, de la lumière et de la sténose, explique Philippe Douek [1]. Des études ont montré que quand il y a ulcération des plaques d'athérome, le risque d'AVC est bien plus important. Or, grâ

Il vous reste 89% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Boccalini S., Si-Mohamed S., Dessouki R. et coll., « Feasibility of human vascular imaging of the neck with a large field-of-view spectral photon-counting CT system », Diagnostic and Interventional Imaging, mai 2021, vol. 102, n° 5, p. 329-332. DOI : 10.1016/j.diii.2020.12.004.
  2. Boccalini S., Si-Mohamed S., Lacombe H. et coll., « First in-human results of computed tomography angiography for coronary stent assessment with a spectral photon counting computed tomography », Investigative Radiology, avril 2022, vol. 57, n° 4, p. 212-221. DOI : 10.1097/RLI.0000000000000835.
  3. Si-Mohamed S., Boccalini S., Lacombe H. et coll., « Coronary CT angiography with photon-counting CT: first-in human results », Radiology, mai 2022, vol. 303, n° 2, p. 303-313. DOI : 10.1148/radiol.211780.
  4. Inoue A., Johnson T., White D. et coll., « Estimating the clinical impact of photon-counting-detector CT in diagnosing usual interstitial pneumonia », Investigative Radiology, novembre 2022, vol. 57, n° 11, p. 734-741. DOI : 10.1097/RLI.0000000000000888.
  5. Si-Mohamed S., Greffier J., Miailhes J. et coll., « Comparison of image quality between spectral photon-counting CT and sual-layer CT for the evaluation of lung nodules: a phantom study », European Radiology, juin 2022, vol. 32, p. 524-532. DOI : 10.1007/s00330-021-08103-5.
  6. Jungblut L., Sartoretti T., Kronenberg D. et coll., « Performance of virtual non-contrast images generated on clinical photon-counting detector CT for emphysema quantification: proof of concept », The British Journal of Radiology, vol. 95, n° 1135. DOI : 10.1259/bjr.20211367.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juin

13:31

La prévalence des sujets étasuniens éligibles au dépistage organisé du cancer du poumon et à jour de ce dépistage était de 18 % en 2022, avec une prévalence variant fortement entre États américains (de 10 % à 31 %), selon une étude parue dans JAMA Internal Medicine.
11 Juin

16:30

La Société européenne d'imagerie urogénitale (ESUR) publie ses recommandations sur la caractérisation et la stadification des masses annexielles à l'IRM et au scanner.

14:00

L'Hôpital ZNA Cadix à Anvers (Belgique) a suspendu son équipe de radiologues suite à l'identification de 24 « erreurs et inexactitudes graves » dans un groupe de 1 300 examens. Des radiologues d'autres centres ont pris le relais dans l'établissement (communiqué).

7:28

Aux États-Unis, bien que l'adoption du dépistage du cancer du poumon reste limitée, le dépistage a été associé à des diagnostics plus précoces et à une amélioration de la survie (étude).
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR