Aux États-Unis, la financiarisation en crise

Le géant américain financiarisé Radiology Partners au bord du défaut de paiement

Les agences de notation ont placé le groupe Radiology Partners dans leur liste des entreprises à risque de défaut de paiement. Le géant aux 3 300 radiologues, soutenu par trois fonds d’investissement, aurait contracté une dette importante dont le remboursement serait trop dépendant de conjonctures économiques favorables.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 31/08/23 à 7:00, mise à jour le 25/09/23 à 16:23 Lecture 2 min.

L'entreprise a notamment un prêt à terme de 1,5 milliard d'euros à rembourser pour juillet 2025 (photo d'illustration). D. R.

Avis de tempête sur les groupes de radiologie financiarisés américains ? Le leader Radiology Partners, qui s'enorgueillit d'être le plus grand groupe de radiologie américain avec plus de 3 300 radiologues réalisant 53 millions d'examens par an sur 3 250 sites, a été ajouté le 14 juin 2023 par l'agence de notation Fitch Ratings à sa « top concern list », une liste d'entreprises à risque de défaut de paiement dans les deux prochaines années. Un mois plus tôt, l'agence américaine s'était alertée d'une « faiblesse des résultats d'exploitation entraînant une baisse des liquidités ».

Trois fonds se partagent 61,2 % des parts

Fondé en 2012, le groupe de radiologie californien est soutenu par trois fonds : le fonds de capital-investissement Whistler Capital Partners (31,6 % des parts de l'entreprise en novembre 2022), la société de capital-risque New Enterprise Associates (19,6 %) et le fonds souverain australien Future Fund (10 %). Le reste des parts (38,8 %) est détenu par les radiologues.

Il vous reste 75% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR