Cancer du poumon

« Le programme pilote de dépistage sera engagé courant 2023 »

Responsable du département prévention à l’Institut national du cancer, Frédéric de Bels livre les éléments de réflexion et les échéances de l’implémentation du programme pilote de dépistage du cancer du poumon voulu par la Haute Autorité de santé. En imagerie, les questions en suspens concernent notamment la qualité et les modalités organisationnelles du dispositif.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 19/05/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 4min.

« Nous avons des questions sur le programme d’assurance qualité qui va accompagner le programme pilote, notamment sur l’interprétation des scanners, la formation des radiologues, les contrôles qualité technologiques, la collecte de données », indique Frédéric de Bels. D. R.

Docteur Imago / La Haute Autorité de santé (HAS) a sollicité l'Institut national du cancer (INCA) pour diriger un programme pilote de dépistage du cancer du poumon. Quels critères doivent encore être définis et quelles questions restent en suspens ?

Frédéric de Bels / Pour établir ce programme, nous allons regarder avec attention les essais qui ont démontré une efficacité sur la mortalité et essayer de définir des critères d’éligibilité : quelles sont les personnes pour lesquelles le dépistage serait le plus efficace ? Et comment les repère-t-on ? Il y a aussi des questions sur les modalités de dépistage : quel protocole faut-il mettre en place ? Combien de scanners et à quelle fréquence ? Sur quelle période ? Un autre point qui nous paraît important concerne le sevrage tabagique qui doit nécessairement être associé au dépistage. Nous ne voudrions pas que des fumeurs se sentent en quelque sorte « protégés » par un scanner négatif qui serait considéré comme un blanc-seing pour continuer

Il vous reste 84% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

22 Fév

16:39

Les résultats préliminaires d’une recherche documentaire rassemblant 24 articles ont démontré un large potentiel de l’intelligence artificielle dans les approches guidées par TEP-TEMP pour les patients traités par immunothérapie.

13:30

Un questionnaire postopératoire incluant 329 patients soupçonnés de coronaropathie a révélé une préférence des patients pour l’angiographie coronarienne au scanner par rapport à l’angiographie coronarienne invasive (étude).

7:30

500 millions d’euros d’« aide exceptionnelle » du gouvernement seront versés aux établissements publics et privés afin de soutenir les hôpitaux en difficultés, annonce Le monde.
21 Fév

16:56

Le scanner à comptage photonique à très haute résolution spatiale a amélioré l'évaluation de la maladie coronarienne, permettant une reclassification dans une catégorie de maladie inférieure chez 54 % des patients, selon une étude publiée dans Radiology.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR