Nouvelles prises en charge

Les questions à se poser pour lancer une activité de théranostique

Au congrès de la Société nord-américaine de radiologie, Lindsy Hay, cadre de médecine nucléaire, a partagé son expérience de mise en place d’une activité de théranostique en médecine nucléaire. Elle a insisté sur l’importance de penser en amont chaque détail de l’organisation et des protocoles.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 15/02/24 à 15:00 Lecture 3min.
Lindsy Hay, cadre de médecine nucléaire au Northwestern Memorial Hospital de Chicago (Illinois), RSNA 2023, session sur la théranostique.

Lindsy Hay a dressé la liste des questions que doivent se poser les porteurs d'un projet d'activité de théranostique. Capture d'écran RSNA 2023

En combinant l’imagerie diagnostique et la thérapie par radionucléide, la théranostique offre de nouvelles possibilités de thérapies personnalisées pour les patients. Selon une étude du cabinet Grand View Research, ce champ de la médecine nucléaire connaîtra une croissance exponentielle d’ici 2030, portée par la hausse de l’incidence des cancers et l’adoption de nouveaux médicaments radiopharmaceutiques, Lu-PSMA-617, ou Lu-DOTATATE par exemple. Au congrès de la Société nord-américaine de radiologie, Lindsy Hay, cadre de médecine nucléaire au Northwestern Memorial Hospital de Chicago (Illinois), a fait part de ses recommandations aux centres qui envisagent de se lancer dans une telle activité.

Identifier les parties prenantes

Pour commencer, elle a dressé la liste des parties prenantes à impliquer. Financiers et administration doivent fournir les autorisations et les fonds conséquents nécessaires. Médecins nucléaires, radiologues, et médecins référents mettront en place une approche m

Il vous reste 78% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. O’SHea A., Iraani A., Saboury B. et al., « Integrating Theranostics Into Patient Care Pathways : AJR Expert Panel Narrative Review », American Journal of Roentgenology, mai 2023, vol. 2020, n° 5, p. 616-629. DOI : 10.2214/ajr.22.28237.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR