Consultation radiologique

« Longtemps, le radiologue n’a pas été considéré comme un consultant à part entière »

Surspécialisée en imagerie sénologique et en imagerie gériatrique à l’hôpital Émile-Roux – AP-HP, à Limeil-Brévannes (94), Evelyne Meyblum a fait de la consultation un élément incontournable de sa pratique. Elle constate une évolution des mentalités sur le rôle de consultant du radiologue et entrevoit la nécessité d’une formation plus poussée en ce sens.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 06/09/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 4 min.

« Dans des centres d’imagerie, certains patients ne demandent pas à voir le radiologue car ils ne savent pas forcément que c’est possible », témoigne Evelyne Meyblum. D. R.

Docteur Imago / Comment votre pratique en imagerie sénologique et en gériatrie a-t-elle influencé votre contact avec les patients lors des consultations ?

Evelyne Meyblum / À l’hôpital, nous avons été amenés à réfléchir à notre relation avec les personnes âgées au travers de l’adaptabilité. Quand une personne âgée est en pleine forme, nous faisons une consultation normale. Il y a aussi des personnes âgées qui ont des troubles cognitifs et auxquelles il faut s’adapter. Il peut y avoir un ralentissement psychologique ou intellectuel, voire un syndrome démentiel. Il faut s’adapter à la lenteur des mouvements, à la lenteur des réflexions, à la surdité, à une anxiété plus élevée, etc. Quand nous allons chercher un patient jeune en salle d’attente pour l’emmener vers la cabine de déshabillage, nous commençons à discuter pendant le temps d’accompagnement. Nous ne pouvons pas faire ça avec les patients très âgés car ils s’arrêtent de marcher quand on leur pose une question. Ils ne peuvent pas f

Il vous reste 82% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR