Piratage du CHSF

Une épreuve qui n’en finit pas pour l’imagerie de l’hôpital sud francilien

Dans la nuit du samedi au dimanche 21 août 2022, le Centre hospitalier sud francilien (CHSF), à Corbeil-Essonnes, était victime d'une attaque au rançongiciel. Après plus de six mois d’une laborieuse reprise d’activité, le service d’imagerie panse encore ses plaies mais veut rester positif.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 04/04/23 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 6 min.

La reconstruction complète du système informatique du CHSF devrait prendre environ 15 mois, rapporte Frédérique Amrar-Vennier, cheffe du service d'imagerie médicale de l'hôpital (photo d'illustration). © CHSF

Vers 1 heure du matin, le dimanche 21 août 2022, le personnel du Centre hospitalier sud francilien (CHSF), à Corbeil-Essonnes (91), informe l’astreinte informatique de l’impossibilité d'accéder aux systèmes d'information de l'hôpital. À 5 heures, le diagnostic tombe : il s'agit d'une cyberattaque par rançongiciel. Plus de 6 mois après ce piratage coordonné par Lockbit, un groupe de pirates russes, Frédérique Amrar-Vennier, cheffe du service d'imagerie médicale du CHSF, et Jean-Damien Bras, cadre de santé, témoignent des difficultés rencontrées depuis par le service pour reprendre l'activité.

« Nous n'avions plus accès à aucun logiciel métier »

Les premiers jours sont parmi les plus éprouvants. Paralysé, le service est contraint au sous-régime, et passe de 350 à 40 patients par jour grâce à la réorientation massive des urgences vers les hôpitaux voisins, et des soins programmés vers les radiologues du secteur. « Nous n'avions plus accès à aucun logiciel métier ; il n'y avait donc plus la

Il vous reste 89% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Discussion

Commenter cet article
  1. ALAIN PORTALExpérience malheureusement très utile et instructive pour autrui.
    Il y a 12 mois

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR