Début 2022, la Haute Autorité de santé (HAS) recommandait à L’Institut national du cancer (INCA) d’engager un programme pilote de dépistage du cancer du poumon et encourageait la mise en place d’expérimentations en vie réelle. Le cancer bronchopulmonaire serait la première cause de décès chez les hommes âgés de 45 à 64 ans, rappelle la HAS dans un communiqué. Les programmes de dépistage permettraient de détecter précocement « les personnes qui, dans une population apparemment en bonne santé...

Solenn DUPLESSY