Urticaire, gonflement de la gorge, nausées, douleur thoracique… L’injection de produit de contraste (PDC) à base de gadolinium peut entraîner des réactions allergiques ou physiologiques plus ou moins graves. Aux États-Unis, Jennifer S. McDonald et ses confrères des services de radiologie et de neurochirurgie de la clinique Mayo, à Rochester, ont cherché à identifier les potentiels facteurs de risques de ces effets indésirables : le type d’agent utilisé joue-t-il un rôle ? Et la démographie...