Au printemps 2019, le ministère de la santé a rehaussé son niveau de recommandations pour la décontamination des sondes d’échographie endocavitaires. Il préconise désormais une désinfection de niveau 2, « intermédiaire », entre chaque patient, au lieu du niveau 1. Samedi 12 octobre 2019, aux Journées francophones de radiologie (JFR), Nicolas Grenier, chef du service d’imagerie de l’hôpital Pellegrin, à Bordeaux, a rappelé le contexte de ce changement et ce qu’il implique en pratique.

Des...

Jérôme HOFF
Bibliographie
  1. Lucet J. C., Hearf I., Roueli A. et coll., « Transvaginal ultrasound probes are HPV-free following low-level disinfection : a cross-sectional multicentre survey of 676 observations, Ultrasound Obstet Gynecol, 25 mars 2019. DOI : https://doi.org/10.1002/uog.20268.
  2. Benet T., Ritter J., Vanhems P. et coll., « Risk of human immunodeficiency virus and hepatisis C virus infection related to endocavity ultrasound probe exposure in France, Infect Control Hosp Epidemiol, 2014, vol. 35, n° 11, p. 1429-1431. DOI: https://doi.org/10.1086/678421.
  3. Nyhsen C. M., Humphfreys H., Nicolau C. et coll., « Infection prevention and ultrasound probe decontamination practices in Europe : a survey of the European Society of Radiology », Insights Imaging, décembre 2016, vol. 7, n° 6, p. 841-847. DOI : 10.1007/s13244-016-0528-z.
  4. Nyhsen C. M., Humphfreys H., Koerner R. J. et coll., « Infection prevention and control in ultrasound – best practice recommandations from the European Society of Radiology Ultrasound Working Group », Insights Imaging, décembre 2017, vol. 8, n° 6, p. 523-535. DOI : 10.1007/s13244-017-0580-3.