Une équipe de radiologues allemands s’est intéressée à la place de l’IRM dans la détection et l’évaluation de fractures et des pathologies dégénératives vertébrales. Et si cette modalité pouvait concurrencer le scanner conventionnel ? Les résultats de leur étude y répondent plutôt favorablement, avec une IRM 3 T. Ils ont été publiés dans European Radiology [1] en juillet 2021.

Séquence 3D T1 en écho de gradient avec destruction de l’aimantation transversale résiduelle

30 patients ont ét...

Benjamin BASSEREAU
Bibliographie
  1. Schwaiger B. J. et coll., « CT-like images based on T1 spoiled gradient-echo and ultra-short echo time MRI sequences for the assessment of vertebral fractures and degenerative bone changes of the spine », Eur Radiol, vol. 31, no 7, p. 4680‑4689, juill. 2021, doi: 10.1007/s00330-020-07597-9.