Ce robot veut faciliter la vie des manips en médecine nucléaire. Sysark L. E.®, développé à Nancy (54), prépare tout seul les seringues de radiopharmaceutiques pour les scintigraphies. Derrière ce dispositif futuriste, on trouve Guénolé Mathias-Laot, lui-même manipulateur radio de formation.

« La préparation détériore la qualité de la prise en charge »

L’idée lui est venue de sa propre expérience : « En médecine nucléaire, la problématique est l’irradiation des préparateurs mais également la...