Après la téléradiologie, place à la télémédecine nucléaire. Depuis 2018, la Compagnie de télémédecine (CTM Groupe) développe cette activité au sein d’une filière qui compte aujourd’hui sept médecins dans toute la France.

Sept médecins interprétateurs

« Nous avons développé une filière indépendante qui permet de gérer l’interprétation d’examens dans des centres à distance, explique Jean-Baptiste Pinaquy, médecin nucléaire au CHU de Bordeaux (33) et coresponsable de l’activité au sein de CTM...

Carla FERRAND