Pour Lambros Tselikas, radiologue interventionnel au centre de lutte contre le cancer Gustave-Roussy (Villejuif), la relation au patient doit faire l’objet d’un apprentissage à part entière. « En radiologie, on se pose beaucoup de questions sur la qualité en termes techniques, ce qui est facile à standardiser et à mesurer. Mais on s’en pose moins sur la qualité relationnelle, observait-il lors de sa présentation au symposium sur le scanner volumique de Nancy (54), le 8 février 2020. Chacun...

Carla FERRAND