Coûts élevés, pilotage complexe, et résultats en deçà des objectifs… Dans un rapport d’évaluation publié en janvier 2022, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) fait le constat du manque d’efficacité des programmes de dépistage organisé des cancers colorectal, du sein et du col de l’utérus. Évalué à 42,8 % en 2019 et en baisse constante depuis lors, le taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein est ainsi « très inférieur à l’objectif européen et à la moyenne...

Jérôme HOFF