Nouvelles recrues

Qu’avez-vous mis en place pour attirer de jeunes radiologues dans votre structure ?

Alors que la profession est vieillissante et peine à recruter à la hauteur de ses besoins, sur quelles stratégies tablent les radiologues libéraux comme hospitaliers pour attirer les jeunes médecins ? Quatre radiologues répondent, dont deux jeunes recrues qui éclairent de l'intérieur ce qui les a décidés.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 03/04/23 à 7:00, mise à jour le 11/10/23 à 12:43 Lecture 5 min.

Le recrutement de jeunes radiologues se complique et les centres hopitaliers et cabinets libéraux mettent en place des conditions d'exercice ou d'association incitatives (photo d'illustration). © Carla Ferrand

« Les jeunes restent parce qu'ils voient que leurs aînés s'épanouissent »

Rémy Guillevin

Rémy Guillevin

PU-PH chef adjoint du pôle d'imagerie du CHU de Poitiers (86)

Je suis responsable local du DES d'imagerie, ce qui nous permet de prendre les jeunes « dès le berceau ». Nous diplômons sept radiologues par an à Poitiers, et nous en retenons une partie grâce à un mentorat actif dès l'internat, qu'accompagnent différentes mesures d'attractivité. Les jeunes restent parce qu’ils voient que leurs aînés s'épanouissent. Sur le plan des revenus, le CHU donne la possibilité aux jeunes et aux moins jeunes d’augmenter leur temps de travail moyennant des rémunérations supplémentaires. Une fois devenus praticiens hospitaliers, comme dans tous les CHU, ils peuvent exercer une activité libérale selon leur quotité statutaire. Ensuite, dans un hôpital universitaire, la diversité des dossiers, le fait que vous ne faites jamais deux fois la même chose, c’est très important sur le moyen et le long terme, et aujour

Il vous reste 87% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juin

16:01

Une équipe de radiologues américains a développé un nouveau système de biopsie guidé par imagerie mammaire moléculaire au technétium 99m. Selon une étude parue dans Radiology: Imaging Cancer et menée sur 17 patientes, la procédure durait en moyenne 55 minutes, était bien tolérée et efficace.

13:31

La prévalence des sujets étasuniens éligibles au dépistage organisé du cancer du poumon et à jour de ce dépistage était de 18 % en 2022, avec une prévalence variant fortement entre États américains (de 10 % à 31 %), selon une étude parue dans JAMA Internal Medicine.
11 Juin

16:30

La Société européenne d'imagerie urogénitale (ESUR) publie ses recommandations sur la caractérisation et la stadification des masses annexielles à l'IRM et au scanner.

14:00

L'Hôpital ZNA Cadix à Anvers (Belgique) a suspendu son équipe de radiologues suite à l'identification de 24 « erreurs et inexactitudes graves » dans un groupe de 1 300 examens. Des radiologues d'autres centres ont pris le relais dans l'établissement (communiqué).
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR