Pour Andrea Laghi, les radiologues ont toutes les raisons de défendre l’utilisation du coloscanner dans le dépistage du cancer colorectal. Ce radiologue, professeur au département des sciences médicochirurgicales et de médecine translationnelle de l’université Sapienza de Rome, en Italie, a déroulé ses arguments lors d’une session du Congrès européen de radiologie (ECR), en février 2019.

Quand le patient refuse la coloscopie

Aujourd’hui, l’Union européenne recommande un dépistage organis...