Société francophone d’imagerie pédiatrique

Le diagnostic et le suivi des malformations rachidiennes chez l’enfant

L’une des sessions du congrès 2019 de la SFIPP avait pour thème central les dysraphismes et dysostoses rachidiennes. La radiologue Marianne Alison y a décrit le rôle de l’imagerie dans le cadre des malformations vertébrales.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 04/06/20 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:29 Lecture 4min.

L'intérêt de l'IRM réside dans l’évaluation des conséquences intracanalaires des malformations osseuses. © C. F. / image Marianne Alison

Le 13 septembre 2019, la Société francophone d'imagerie pédiatrique et prénatale (SFIPP) a consacré une session de son congrès annuel aux dysraphismes et dysostoses rachidiennes. Durant cette séance, Marianne Alison, chef du service d’imagerie pédiatrique de l’hôpital Robert-Debré – Assistance publique – Hôpitaux de Paris, a présenté l’apport des différentes modalités d’imagerie pour le diagnostic et le suivi des malformations rachidiennes.

Des malformations uniques ou multiples

Les malformations vertébrales sont relativement fréquentes, en majorité asymptomatiques et de découverte fortuite, a-t-elle rappelé en introduction. « Ces malformations peuvent être uniques ou multiples, s’associer à des syndromes ou non. Les points d’appel sont variés : ce seront principalement des anomalies de la statique rachidienne, des présentations neurologiques et parfois des présentations syndromiques », décrit-elle.

Des origines toxiques et génétiques

Ces malformations sont toujours des anomalies de dévelo

Il vous reste 83% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

23 Fév

16:33

La pose d’endoprothèses veineuses ilio-fémorales chez les femmes en âge de procréer n’augmente pas le risque d’occlusion de l’endoprothèse pendant la grossesse lorsqu’elle était accompagnée d’une anticoagulation appropriée. Elle serait un traitement efficace du syndrome post-thrombotique (étude).

13:30

Des chercheurs ont évalué l’accord entre dix radiologues abdominaux dans l’application des recommandations de la Society of Radiologists in Ultrasound pour la prise en charge des polypes accidentels de la vésicule biliaire à l’échographie et ont révélé un accord substantiel pour les catégorisations du risque de polypes et les recommandations de consultation chirurgicale, bien que des zones de variabilité du lecteur aient été identifiées (étude).

7:30

Des chercheurs du CHU de Bordeaux (33) ont évalué l’efficacité clinique à long terme et l'innocuité de la cryoablation percutanée de l’endométriose de la paroi abdominale. Ils concluent que cette opération est sûre et efficace pour contrôler la douleur à long terme.
22 Fév

16:39

Les résultats préliminaires d’une recherche documentaire rassemblant 24 articles ont démontré un large potentiel de l’intelligence artificielle dans les approches guidées par TEP-TEMP pour les patients traités par immunothérapie.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR