Nicola Bedlington, secrétaire générale du Forum européen des patients, n’est pas la première à le constater : la radiologie souffre d’un défaut d’image. « Dans la communauté des patients, elle est un peu considérée comme une activité « périphérique ». Elle n’est pas envisagée comme un secteur prioritaire, ce qui impacte négativement la connaissance qu’ils ont de la profession », a-t-elle expliqué le samedi 2 mars, lors d’une session du Congrès européen de radiologie (ECR).

« Développer une...