ECR 2023

Quelles modalités pour le dépistage des « Big 3 » ?

Alors que l’implémentation du dépistage du cancer du poumon se concrétise peu à peu en Europe, une session de l’ECR a évoqué la possibilité d’y associer la BPCO et les maladies cardiovasculaires. La formule pourrait être économiquement viable, mais soulève encore de nombreuses interrogations.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 25/04/23 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 5 min.

Un même examen de scanner thoracique permet de détecter non seulement des nodules pulmonaires, mais aussi des signes précoces d’emphysème et des calcifications cardiovasculaires. capture d'écran ECR 2023

Une session du Congrès européen de radiologie 2023 a mis en lumière le potentiel d’un dépistage ciblé sur trois maladies : le cancer du poumon, la BPCO et les maladies cardiovasculaires. À cette occasion, Rozemarijn Vliegenthart, radiologue cardiothoracique au centre hospitalier universitaire de Groningen (Pays-Bas), a rappelé que l’un des points d’attention qui entourent l’implémentation du dépistage du cancer du poumon concerne la gestion des découvertes fortuites.

De nombreux points communs

Parmi ces découvertes, la BPCO et les maladies cardiovasculaires occupent une place spécifique et possèdent de nombreux points communs avec le cancer du poumon, au point que l’intervenante parle de « Big 3 ». « Ces trois pathologies sont dans le top 10 des causes de mortalité dans le monde, elles débutent souvent de manière indolente et elles ne sont détectées que lorsque des symptômes apparaissent, ce qui intervient généralement tard dans le processus pathologique. De plus, elles ont des facteurs

Il vous reste 87% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. Yang X., Wisselink H. J., Vliegenthart R. et coll., « Association between chest CT-defined emphysema and lung cancer: A systematic review and meta-analysis », Radiology, epub 3 mai 2022. DOI : 10.1148/radiol.212904.
  2. Xia C., Vonder M., Pelgrim G. J. et coll., « High-pitch dual-source CT for coronary artery calcium scoring: A head-to-head comparison of non-triggered chest versus triggered cardiac acquisition », Journal of Cardiovascular Computed Tomography, epub 12 mai 2020. DOI : 10.1016/j.jcct.2020.04.013.
  3. Behr C. M., Koffijberg H., Degeling K. et coll., « Can we increase efficiency of CT lung cancer screening by combining with CVD and COPD screening ? Results of an early economic evaluation », European Radiology, 2022, vol. 32, n° 3067-3075. DOI : 10.1007/s00330-021-08422-7.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR