Application

Apport du scanner spectral en imagerie cardiaque

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Salim Si-Mohamed, Sara Boccalini et Philippe Douek Le 17/05/21 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 10min.

Rehaussement tardif en imagerie conventionnelle (A) et spectrale double énergie (B : image à 40 keV, C : overlay image d’iode et conventionnelle, D : image Z effectif) chez un patient présentant des douleurs thoraciques. L’analyse du rehaussement tardif met en évidence des prises de contraste sous épicardiques de la paroi libre du ventricule gauche en faveur d’une myocardite. © Philippe Douek

Résumé

L’imagerie tomodensitométrique spectrale permet de réaliser une caractérisation tissulaire. Les applications en imagerie cardiaque concernent deux domaines. D’une part l’imagerie du myocarde avec l’imagerie au temps artériel, de rehaussement tardif et l’imagerie quantitative du volume extracellulaire myocardique. D’autre part l’imagerie coronarienne permet le calcul du score calcique, l’évaluation de la lumière coronarienne et la différenciation des plaques calcifiées des plaques de type lipidiques ou fibreuses.

L’imagerie tomodensitométrique spectrale permet de réaliser une caractérisation tissulaire grâce à une décomposition de l’atténuation globale en atténuations correspondant aux effets photoélectriques et Compton des tissus traversés. Cette imagerie est actuellement réalisée grâce aux scanners double énergie disponibles en routine clinique. En effet, les avantages intrinsèques connus des scanners spectraux, permettent de diminuer les doses de produits de contraste en utilisant les images monoénergétiques à bas kilovoltage, et de reconstruire différentes images spectrales pour de nombreuses nouvelles informations, à la fois qualitatives et quantitatives, en imagerie cardiovasculaire

Technique

TDM double énergie – méthodes de reconstructions

Les différentes reconstructions possibles sont :

  • des images conventionnelles (en unité Hounsfield) polychromatiques ;
  • des images virtuellement monoénergétiques (en unité Hounsfield) calculées pour des valeurs allant généralement de 40 à 200 keV ;
  • des images

Il vous reste 93% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Salim Si-Mohamed

Chef de clinique des universités-assistant des hôpitaux Service de Radiologie Hôpital Louis Pradel 59 Boulevard Pinel, 69500 Bron

Sara Boccalini

Chef de clinique des universités-assistant des hôpitaux Service de Radiologie Hôpital Louis Pradel 59 Boulevard Pinel, 69500 Bron

Philippe Douek

Professeur des Universités-Praticien Hospitalier Service de Radiologie Hôpital Louis Pradel 59 Boulevard Pinel, 69500 Bron

Bibliographie

  1. Jacquier et al., « Multidetector computed tomography in reperfused acute myocardial infarction. Assessment of infarct size and no-reflow in comparison with cardiac magnetic resonance imaging », Invest Radiol, vol. 43, no 11, p. 773‑781, nov. 2008, doi: 10.1097/RLI.0b013e318181c8dd.
  2. D. M. Sado et al., « Cardiovascular magnetic resonance measurement of myocardial extracellular volume in health and disease », Heart, vol. 98, no 19, p. 1436‑1441, 2012, doi: 10.1136/heartjnl-2012-302346.
  3. A. F. Abadia et al., « Myocardial extracellular volume fraction to differentiate healthy from cardiomyopathic myocardium using dual-source dual-energy CT », J Cardiovasc Comput Tomogr, sept. 2019, doi: 10.1016/j.jcct.2019.09.008.
  4. F. Schwarz, J. W. Nance, B. Ruzsics, G. Bastarrika, A. Sterzik, et U. J. Schoepf, « Quantification of coronary artery calcium on the basis of dual-energy coronary CT angiography », Radiology, vol. 264, no 3, p. 700‑707, 2012, doi: 10.1148/radiol.12112455.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR