Interventionnel ostéoarticulaire

L’embolisation de la capsulite rétractile (ECR) : une innovation

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Antoine Hakime Le 11/04/23 à 15:00, mise à jour le 22/05/24 à 15:10 Lecture 10 min.

L’endpoint de l’embolisation est d'éliminer ou de réduire les néovaisseaux visualisés au temps artériel ou au moins de réduire le remplissage veineux précoce. © Antoine Hakime

Résumé

La capsulite rétractile se caractérise par une restriction de la mobilité de l’épaule et une douleur chronique. Elle s’accompagne d’une hypervascularisation de la capsule articulaire. Plusieurs études ont démontré l’efficacité de l’embolisation artérielle de cette néoangiogenèse chez les patients résistants au traitement conservateur. Idéalement, les 6 artères de l’épaule doivent être cathétérisées de façon sélective par microcathéter. L’abord radial est à privilégier. L’agent d’embolisation le plus courant est le sodium imipénème/cilastatine mais de plus en plus de centres emploient des microbilles.

Introduction

L’embolisation ostéoarticulaire est un traitement novateur des pathologies inflammatoires ostéoarticulaires comme les enthésopathies, les capsulites et l’arthrose. Ces pathologies chroniques traînantes sont responsables de douleurs et d’impotence fonctionnelle. Le traitement de première ligne inclut la kinésithérapie, les anti-inflammatoires, les infiltrations de corticoïdes et, plus récemment, les injections de plasma riche en plaquettes (PRP). Très souvent, ces traitements n’ont qu’une efficacité à court terme.
Initialement, l’inflammation s’accompagne d’une néovascularisation dans le but de réparer ces lésions chroniques ou traumatiques. Néanmoins, cette néoangiogenèse s’accompagne d’une néo-innervation qui est responsable de la douleur. Ce phénomène s’autonomise avec la sécrétion de facteurs pro-inflammatoires. Le but de l’embolisation est la destruction de ces néovaisseaux pour mettre fin au cercle vicieux qui entretient le processus inflammatoire.
La capsulite rét

Il vous reste 93% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Antoine Hakime

Radiologue interventionnel Hôpital américain de Paris Neuilly-sur-Seine

Déclaration des liens d'intérêts

Aucun lien d’intérêts déclaré par le(s) auteur(s) de cet article.

Bibliographie

  1. Okuno Y., Iwamoto W., Matsumura N. et coll., « Clinical outcomes of transcatheter arterial embolization for adhesive capsulitis resistant to conservative treatment », Journal of Vascular Interventional Radiology, février 2017, vol. 28, n° 2, p. 161-167.e1. DOI : 10.1016/j.jvir.2016.09.028.
  2. Bagla S., Nagda S., Piechowiak R. et coll., « Results from a United States investigational device study of adhesive capsulitis embolization in the treatment of shoulder pain: the adhesive capsulitis embolization study », Journal of Vascular and Interventional Radiology, février 2022, vol. 33, n° 2, p. 177-182. DOI : 10.1016/j.jvir.2021.10.031.
  3. Barge T. F., Little M. W., « Musculoskeletal Embolotherapy », Cardiovascular and Interventional Radiology, epub 9 novembre 2022. DOI : 10.1007/s00270-022-03302-z.
  4. Fernández Martínez A. M., Baldi S., Alonso-Burgos A. et coll., « Mid-term results of transcatheter arterial embolization for adhesive capsulitis resistant to conservative treatment », Cardiovascular and Interventional Radiology, mars 2021, vol. 44, n° 3, p. 443-451. DOI : 10.1007/s00270-020-02682-4.
  5. Okuno Y., Yasumoto T., Koganemaru M. et coll., « Transarterial embolization of neovascularity for refractory nighttime shoulder pain: A multicenter, open-label, feasibility trial », Journal of Vascular Interventional Radiology, décembre 2022, vol. 33, n° 12, p. 1468-1475.e8. DOI : 10.1016/j.jvir.2022.08.016.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR