Luc Ceugnart

« Le dépistage organisé permet de faire des économies pour demain, pas pour dans 10 ans »

Radiologue spécialisé en sénologie et chef du service d’imagerie du CLCC Oscar-Lambret à Lille, Luc Ceugnart est également président de la Société française de sénologie et de pathologie mammaire (SFSPM), et administrateur du CRCDC Hauts de France. Pour les 20 ans du dépistage organisé, il analyse les évolutions du programme pour lequel il déplore un manque d’écoute et de courage politique.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 15/05/24 à 7:00 Lecture 10 min.

Pour Luc Ceugnart, le dépistage organisé est un succès sur l'amélioration globale de la qualité de prise en charge des femmes, de leur mammographie et des compétences du radiologue. C. F.

Docteur Imago / Vous avez été membre du comité de pilotage du dépistage organisé (DO) du cancer du sein à l'INCa pendant de nombreuses années. Comment avez-vous vu naître le DO dans votre région ? Luc Ceugnart / Le dépistage organisé, c'est vraiment le cœur de mon métier, même si ce n'est pas ce que je fais au quotidien. J’ai vu le dépistage très fortement évoluer, parce que lorsque j'ai commencé en 2000 ici, ce n'était pas encore généralisé à tout le pays, mais dans le département du Nord, nous étions déjà dans le dépistage actuel, c'est-à-dire avec quatre incidences. Nous avons lancé le dépistage national en 2002 et cela s’est finalisé en 2004. Pour ma part, j'avais la chance d'être déjà au CLCC, référent des deux départements Nord et Pas-de-Calais. On avait donc une vision directe de ce qu'était la mammographie avant le dépistage organisé. Un an plus tard, les clichés réalisés dans le Pas-de-Calais avaient la même qualité que ceux du Nord. D. I. / Quelles sont, selon vous, les

Il vous reste 93% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR