Une alternative au gadolinium ?

La poussière de nanodiamants pourrait servir d’agent de contraste en IRM

Des chercheurs du Max Planck Institute for Intelligent Systems (Allemagne) ont testé avec succès l'utilisation d'une solution de nanodiamants élaborés par détonation comme agent de contraste IRM. À l'issue d'essais in vitro et sur le poulet, le nouveau produit non gadoliné montre des résultats encourageants dans l'imagerie pondérée en T1. L'article est paru en décembre 2023 dans Advanced Materials.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 10/06/24 à 15:00 Lecture 2 min.

Après 24 heures (image centrale), et même dans une moindre mesure 48 heures post-injection de poudre de nanodiamant (image de droite), les coupes d'embryon de poulet pondérées en T1 montrent une bonne prise de contraste. © Lazovic et al, Advanced Materials | CC BY

Troquer les produits de contraste (PDC) au gadolinium contre de la poudre de diamant en IRM pondérée T1 : voilà l'insolite proposition qui ressort d'une publication scientifique publiée le 1er décembre dernier dans Advanced Materials [1]. Dans cet article, des chercheurs du Max Planck Institute for Intelligent Systems (Allemagne) se sont penchés sur l'utilisation d'une solution de nanodiamants élaborés par détonation comme agent de contraste IRM.

Très haut champ

Si, en IRM à très bas champ, les auteurs de l'article indiquent que les nanodiamants ont déjà été utilisés comme agent de contraste, ces machines présentes un rapport signal/bruit (SNR) très faible, avec une faible résolution qui empêche d'exploiter cet agent sur ces IRM pour des applications cliniques de suivi cellulaire et de théranostique. Les auteurs ont donc utilisé de la poudre de nanodiamants obtenus par détonation pour imager à très haut champ, notamment à 7 T et à 14 T en utilisant des machines précliniques adaptées

Il vous reste 65% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Lazovic J., Goering E., Wild A.-M. et al, « Nanodiamond-Enhanced Magnetic Resonance Imaging », Advanced Materials, 1er décembre 2023. DOI : 10.1002/adma.202310109.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR