Dépistage du cancer du poumon

L’IA peut prédire le risque de mortalité à partir des données du scanner thoracique

Dans une étude publiée en juillet 2023 dans Radiology, des chercheurs ont démontré qu'une IA permettant de dériver des mesures de composition corporelle à partir du dépistage du cancer broncho-pulmonaire au scanner à faible dose, peut aider à prédire notamment le risque de décès par cancer du poumon, et par maladies cardiovasculaires.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 11/09/23 à 7:00, mise à jour le 18/09/23 à 16:20 Lecture 2 min.

Dans le cadre du dépistage du cancer du poumon, le protocole d’imagerie standard recommandé est le scanner thoracique à faible dose. Cette modalité d’imagerie fournit de fait une représentation à haute résolution spatiale de l’anatomie thoracique, ce qui permet une évaluation optimale de la composition corporelle, indique une étude publiée le 25 juillet dans Radiology [1]. En revanche, les limitations du champ de vision constituent un facteur limitant de cette technologie, soulignent les chercheurs, puisque « l’évaluation conventionnelle par section est souvent insuffisante lorsque des sections clés du corps sont tronquées par des limites de balayage ».

Prédire les risques

Les chercheurs ont donc évalué la valeur ajoutée d'analyses de composition corporelle effectuées par une IA dans la prédiction du risque d’incidence du cancer du poumon, du risque de décès par cancer du poumon, du risque de maladies cardiovasculaires (MCV) et de la mortalité toutes causes confondues. Cette IA a été dév

Il vous reste 73% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Bibliographie

  1. Xu K., Khan M. S., Li T. Z. et coll., « AI Body Composition in Lung Cancer Screening: Added Value Beyond Lung Cancer Detection », Radiology, 25 juillet 2023. DOI : 10.1148/radiol.222937.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR