Dépistage

L’IRM permettrait de détecter des cancers de la prostate indépendamment du taux de PSA

Chez les hommes recommandés par un généraliste pour dépistage du cancer de la prostate, une IRM positive a une valeur diagnostique importante indépendamment du taux de PSA, selon une étude portant sur 303 patients parue le 21 août 2023 dans BMJ Oncology. Pour les auteurs, la généralisation de l'IRM en première intention dans la recherche d'un cancer de la prostate pourrait limiter les surdiagnostics et les biopsies inutiles.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 25/09/23 à 15:00, mise à jour le 06/10/23 à 17:34 Lecture 2 min.

L'IRM de la prostate pourrait avoir une valeur diagnostique indépendamment du taux de PSA dans le diagnostic du cancer de la prostate, selon une étude anglaise (image d'illustration). D. R.

L'incidence du cancer de la prostate augmente en France : en 2018, il était estimé comme étant le troisième cancer le plus meurtrier chez l'homme, avec environ 9 000 décès par an. L’amélioration de la stratégie de diagnostic est donc un sujet d'importance. Dans l'Hexagone, l'examen de première intention lors d'une suspicion du cancer de la prostate reste le toucher rectal et le dosage du PSA sérique total. Si ce dernier est supérieur à 4 ng/l, des biopsies prostatiques échoguidées par voie transrectale sont réalisées pour confirmer le diagnostic. Selon le référentiel de pratique de la Haute Autorité de santé (HAS) mis à jour en 2013, l’IRM n'est utilisée qu'en seconde intention chez les hommes ayant eu des biopsies négatives mais chez lesquels le PSA continue d’augmenter.

Le taux de PSA, un biomarqueur incomplet

Cependant, l'efficacité du taux de PSA élevé comme marqueur d'une indication de biopsie reste controversée. En effet, un certain nombre de patients atteints d'un cancer de la

Il vous reste 74% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Moore C. M., Frangou E., McCartan N. et coll., « Prevalence of MRI lesions in men responding to a GP-led invitation for a prostate health check: a prospective cohort study », BMJ Oncology, 2023, vol. 2 : e000057. DOI :

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juin

16:01

Une équipe de radiologues américains a développé un nouveau système de biopsie guidé par imagerie mammaire moléculaire au technétium 99m. Selon une étude parue dans Radiology: Imaging Cancer et menée sur 17 patientes, la procédure durait en moyenne 55 minutes, était bien tolérée et efficace.

13:31

La prévalence des sujets étasuniens éligibles au dépistage organisé du cancer du poumon et à jour de ce dépistage était de 18 % en 2022, avec une prévalence variant fortement entre États américains (de 10 % à 31 %), selon une étude parue dans JAMA Internal Medicine.
11 Juin

16:30

La Société européenne d'imagerie urogénitale (ESUR) publie ses recommandations sur la caractérisation et la stadification des masses annexielles à l'IRM et au scanner.

14:00

L'Hôpital ZNA Cadix à Anvers (Belgique) a suspendu son équipe de radiologues suite à l'identification de 24 « erreurs et inexactitudes graves » dans un groupe de 1 300 examens. Des radiologues d'autres centres ont pris le relais dans l'établissement (communiqué).
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR