Exploration endovasculaire

Une sonde de tomographie optique dévoile l’intérieur des artères cérébrales pendant les procédures de NRI

Une équipe internationale a développé une sonde permettant d'observer par tomographie en cohérence optique l'intérieur des artères cérébrales lors des procédures de neuroradiologie interventionnelle. Une première étude chez l'être humain aux résultats encourageants est parue en mai dans Science Translational Medicine.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 03/07/24 à 15:00, mise à jour le 09/07/24 à 15:01 Lecture 4 min.
Le principe de la nOCT (A, à gauche). L'acquisition des coupes transversales se fait de manière hélicoïdale pour générer une image volumétrique 3D de l'intérieur du vaisseau sanguin – ici, un rendu allant du segment M2 de l'artère cérébrale moyenne jusqu'à l'artère carotide interne distale (B, en haut à droite). Isolées, les différentes coupes transversales permettent d'observer la lumière, mais aussi la composition de la paroi artérielle et les tissus et vaisseaux environnants (C, en bas à droite).

Le principe de la nOCT (A, à gauche). L'acquisition des coupes transversales se fait de manière hélicoïdale pour générer une image volumétrique 3D de l'intérieur du vaisseau sanguin – ici, un rendu allant du segment M2 de l'artère cérébrale moyenne jusqu'à l'artère carotide interne distale (B, en haut à droite). Isolées, les différentes coupes transversales permettent d'observer la lumière, mais aussi la composition de la paroi artérielle et les tissus et vaisseaux environnants (C, en bas à droite). © Reprinted with permission from Vitor M. Pereira et al., Science Translational Medicine, 16, eadl4497 (2024)

Anévrismes, accidents vasculaires cérébraux (AVC), sténose, athérosclérose intracrânienne… Grâce aux progrès technologiques de l'imagerie et des dispositifs médicaux (DM), la neuroradiologie interventionnelle (NRI) émerge rapidement comme l'approche de choix de nombreuses pathologies cérébrales. Toutefois, aucune des modalités d'imagerie actuelles ne permettait jusqu'alors d'observer l'intérieur des artères cérébrales en haute résolution en cours de procédure – une information cruciale pour optimiser la prise en charge. Cette lacune est désormais comblée, selon un article publié le 15 mai dans Science Translational Medicine [1].

Une technologie dérivée de l'OCT

Ses auteurs, des neuroradiologues interventionnels et des neurochirurgiens, ont employé pour la première fois chez l'être humain une sonde utilisant une technologie dérivée de la tomographie en cohérence optique (OCT), appelée tomographie en cohérence neuro-optique (nOCT). L'objectif de cette nouvelle technologie était de prod

Il vous reste 82% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Pereira V. M., Lylyk P., Cancelliere N. et al, « Volumetric microscopy of cerebral arteries with a miniaturized optical coherence tomography imaging probe », Science Translational Medicine, 15 mai 2024. DOI : 10.1126/scitranslmed.adl4497.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

22 Juil

16:30

Le signe de Halo observé en élastographie shear wave est un signe potentiellement utile pour le diagnostic de la cytostéatonécrose, rencontré dans la majorité des cas cliniques suspects, conclut une étude menée sur 19 patients.

13:39

Un modèle radiomique basé sur des images pondérées en diffusion (DWI) à super résolution générées grâce à l'apprentissage par transfert à partir d'une séquence DWI haute résolution conventionnelle a démontré une efficacité et une faisabilité favorables pour prédire le pronostic d'une ablation de fibrome utérin par ultrasons focalisés. Étude.

7:30

Une IA développée pour la recherche a pu identifier parmi 14 057 radiographies thoraciques 20 % d'examens sans anomalie significative, permettant de réduire la charge de travail des radiologues, indique une étude parue dans Academic Radiology.
19 Juil

16:30

Une étude publiée dans JAMA Network a démontré que le risque de cancer de l’ovaire était accru chez les femmes atteintes d’endométriose. Ces patientes peuvent donc constituer une population importante pour les études ciblées de dépistage et de prévention du cancer.

13:30

La réduction du volume du produit de contraste iodé injecté par voie intraveineuse au scanner cérébral à 60 ml au lieu du standard de 80 ml s'est traduite par une réduction significative de la qualité d’image et de la précision diagnostique, dans le cadre d'une étude parue dans European journal of radiology.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR