Prise en charge des AVC

Le recours à la thrombectomie est très inégal sur le territoire

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 02/02/24 à 15:00

Aucune différence de mortalité à 1 an après la thrombectomie entre les différents centres pratiquant n’a été observée (photo d'illustration). © Carla Ferrand

Le recours à la thrombectomie varie fortement sur le territoire français, selon une étude présentée dans European Journal of Epidemiology [1]. Ses auteurs ont réalisé une analyse populationnelle basée sur des données extraites du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) sur la période 2018-2019. Pendant ces deux années, 231 947 AVC ont été signalés et le nombre de thrombectomies a augmenté de 14,7 %, passant de 11,8 à 13,4 pour 100 000 habitants en moyenne en France.

60 fois plus à Paris qu'en Guyane

Cette moyenne masque des disparités entre les territoires, soulignent les chercheurs. Le nombre de thrombectomies pour 100 000 habitants varie ainsi de 0,32 en Guyane, territoire français d'outre-mer, à 20,04 à Paris. Globalement, 53 % des départements qui ne sont pas dotés d'un stroke center pratiquant plus de 100 thrombectomies par an ont déclaré un taux d'interventions inférieur à la moyenne nationale. Les centres effectuant plus de 50 thrombectomies par an représ

Il vous reste 54% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Bibliographie

  1. De Oliveira F., Léger L., Costalat V. et coll., « Population-based analysis of the number of thrombectomies performed after cerebral ischemic stroke and pronostic factors of mortality in France », European Journal of Epidemiology, janvier 2024. DOI : 10.1007/s10654-023-01074-5.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR