L’IRM est-elle la modalité à privilégier pour l’imagerie musculosquelettique ? Cette question a fait l’objet d’une session du Congrès européen de radiologie, en juillet dernier, lors de laquelle deux radiologues ont débattu des mérites respectifs de l’IRM et du scanner.

Concordance entre scanner et IRM

Pour Alexandra Gersing, radiologue à l’hôpital universitaire de Munich (Allemagne), l’IRM doit être le premier choix pour les examens ostéoarticulaires. En imagerie traumatique, l’IRM offre...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Schwaiger B. J., Schneider C., Kronthaler S. et coll., « CT-like images based on T1 spoiled gradient-echo and ultra-short echo time MRI sequences for the assessment of vertebral fractures and degenerative bone changes of the spine », European Radiology, juillet 2021, vol. 31, n° 7, p. 4680-4689. DOI : 10.1007/s00330-020-07597-9.
  2. Leonhardt Y., Kronthaler S., Feuierriegel G. et coll., « CT-like MR derived images for the assessment of craniosynostosis and other pathologies of the pediatric skull », Clinical Neuroradiology, juin 2022. DOI : 10.1007/s00062-022-01182-x.