La tomosynthèse pourrait-elle être intégrée au dépistage organisé du cancer du sein ? La HAS s’est interrogée sur cette éventualité et vient de publier le fruit de ses investigations dans le premier volet de sa revue critique de la littérature sur la performance de la tomosynthèse.

Des études passées au crible

Ces travaux, réalisés à la demande de l‘Institut national du cancer (INCa) et de la Direction générale de la santé (DGS), ont abouti à un premier rapport de 163 pages que la HAS décrit...

Carla FERRAND