Docteur Imago / Pourquoi instaurer de nouveaux niveaux de référence ?

Isabelle Nicoulet / Les nouveaux protocoles et technologies permettent d’obtenir des images de qualité avec des doses de plus en plus basses. Il est donc normal de revoir les niveaux à la baisse de façon périodique. Les normes précédentes étaient largement obsolètes. Il s’agit aussi de définir des niveaux pour des actes et des champs qui n’en avaient pas. C’est le cas pour certains actes de pédiatrie, de médecine nucléaire...